PFFF... en tournée

Bientôt chez toi !

Seul spectacle au titre sans voyelles et livré avec notice et posologie !

Comme pour des collutoires qui font "Pschitt" mais là, le remède est anti-morosité. Et tire à vue sur les machos, les barjots, les mythos, les fachos.


"Pfff", une interjection de dédain pour tous les formatages dans une langue percutante, pertinente et peu châtiée. Le second degré y est roi et pour couronner le tout, c’est très joué, très enjoué, bien chanté, bien senti.


Avec un humour décapant et sur un mode résolument pince-sans-rire, Yanik, entre la décontraction d’un Coluche et le cynisme ravageur d’un Desproges, balance un énorme coup de « pfffied » aux cultes !

Teaser

18 minutes de PFFF... sur Rire&Chansons

Retrouvez un long extrait de PFFF... sur la scène du Grand Point Virgule !

18 minutes de PFFF... sur Rire&Chansons, c'est par ici !

Galerie

Revenir